Apprendre et enseigner avec les sciences cognitives: formation du 29 juin au lycée Paul Emile Victor de Champagnole

Une première formation sur les sciences cognitives a eu lieu au lycée Paul Emile Victor à Champagnole présentée par F. GRAS, enseignant STMS. Dans un deuxième temps, M  BERTHIER Jean-Luc, spécialiste sciences cognitives de l’apprentissage, était en vidéo conférence pour répondre à nos questions. 

Les récentes découvertes des sciences cognitives sont les suivantes:

-Une notion est acquise lorsqu’elle est réactivée plusieurs fois et  de plus en plus espacée dans le temps

-Les pédagogies actives sont plus efficaces 

-on sait pourquoi le cerveau oublie

-Le cerveau se reconfigure à chaque instant 

-Les modalités d’apprentissage doivent respecter le fonctionnement naturel du cerveau 

6 items sont abordés en sciences cognitives : mémorisation, concentration, attention, implication, évaluation, numérique.  Ceux ci sont détaillés sur le site sciences-cognitives.fr dans la rubrique “se former” ainsi que sur le site fun-mooc, session : “apprendre et enseigner avec les sciences cognitives”. 

Selon J.L. BERTHIER, la mémorisation et la compréhension sont 2 processus différents mais complémentaires.

Comprendre c’est arriver à faire du lien entre les éléments liés les uns aux autres.  L’élève doit acquérir des mots précis et des concepts pour ensuite créer, construire  des liens entre eux et en comprendre le sens. 

Il n’y a pas d’acquisition des savoirs sans compréhension. 

Ensuite la mémorisation sera possible et se réalise grâce à un entrainement répété dans le temps. 

A la question : pourquoi les élèves ont-ils des difficultés à expliquer à l’écrit une situation qu’ils sont capables de maitriser lors des TP ?  La réponse de M BERTHIER est la suivante: le passage à l’expression écrite est très compliqué pour certains élèves car ils ne sont pas à l’aise à l’écrit  et ne sont pas en capacité de s’exprimer.  Cela dépend du capital sémantique et de l’ensemble des automatismes de l’expression littéraire. 

Selon le spécialiste en sciences cognitives, créer une cogni’classe  c’est mettre en place des modalités pour favoriser la compréhension, la mémorisation et l’attention. 

Pour que cela fonctionne, il faut une équipe d’enseignants prêts à utiliser des outils communs afin de développer l’attention, la compréhension et la mémorisation des élèves. Cette équipe, soutenue par la direction dans cette nouvelle démarche, devra se rencontrer deux fois dans l’année pour faire le point et mesurer les évolutions. Ce projet repose sur un réel travail d’équipe puisqu’il est possible aussi de s’inviter dans les cours les uns les autres afin d’évaluer ensemble les méthodes. 

Sur le site sciences-cognitives dans la rubrique cogni’classe, il apparait des fichiers pour monter le projet ainsi que des outils. 

M BERTHIER souligne enfin l’intérêt des nouvelles techniques pédagogiques  utilisées aujourd’hui comme  la classe inversée, le travail en îlots, ou encore le travail en binôme (un élève apprenant, un élève formateur) qui sont des pédagogies actives d’autant plus  efficaces si elles sont développées au sein d’une équipe.  

Lien Permanent pour cet article : http://sbssa.ac-besancon.fr/apprendre-et-enseigner-avec-les-sciences-cognitives-formation-du-29-juin-au-lycee-paul-emile-victor-de-champagnole/